Le Teck

Le teck est un arbre tropical, une essence de bois noble et précieuse. Sa couleur est beige et son veinage sombre; la "flamme" du teck -comme on l'appelle- est absolument magnifique.

Ce sont les Hollandais qui les premiers réalisèrent les exceptionnelles qualités du teck ; en effet, il contient une oléorésine naturelle qui le rend imputrescible et donc résistant aux agressions climatiques. Cette huile lui confère de rares propriétés de robustesse, de stabilité et de longévité. Ils comptaient l'exploiter pour l'industrie navale, mais il s'est rapidement imposé - en plus- dans la construction de ponts, de maisons et fut naturellement choisi pour équiper le réseau ferroviaire indonésien (nous rachetons aujourd'hui une grande partie de ces ponts, charpentes ou traverses - qui n'ont jamais été traités avec des produits chimiques comme le furent les traverses en chêne chez nous). Un coup de rabot et toute la beauté de sa jeunesse apparaît !

Aujourd'hui, l'Indonésie est devenue le principal pays exportateur de meubles en teck. S'il est bien adapté aux meubles d'intérieurs, il est incontournable pour le mobilier de jardin et de salle de bains.

Personnellement j'aime l'idée de redonner une seconde vie à ce bois noble. Votre meuble à une véritable histoire : le matin en vous brossant les dents, pensez qu'il y a cent ou deux cents ans, tout ou partie de votre meuble fut débité par des coolies qui le transportèrent, le fixèrent aux rails qui constitua l'un des premiers chemin de fer de l'autre côté de la planète, ou une maison qui vit grandir plusieurs générations...

Le FSC, qu’est-ce que c’est ?

logo FSC label teck meubles salle de bain KayumanisLe Forest Stewardship Council (FSC) est l'organisation internationale à but non lucratif née en 1993 à Toronto, qui s’engage pour l’exploitation éco-responsable des forêts. Elle apporte un schéma de certification véritablement indépendant et crédible qui garantit quelles forêts sont gérées de façon écologique afin de répondre aux besoins économiques, sociaux, et écologiques des générations présentes et futures. Le FSC réunit des organismes du secteur forestier, des organismes environnementaux, et d’autres en approche sociale. Cette certification vise l’ensemble de la filière bois / papier, incluant forêts et industries de transformation. La traçabilité couvre l’ensemble des étapes de la filière, de la forêt au produit final, labellisé FSC.

Les étapes du FSC :

La première étape est la certification de gestion forestière respectant les Principes et Critères FSC. Le bois ou les produits forestiers seront valorisables, et pour qu’ils conservent la certification, les maillons suivants de la chaîne de fourniture (certificat CoC pour Chain of Custody, = chaîne de contrôle*) doivent aussi être certifiés, jusqu’au point de vente consommateur. Il doit lui,intégrer un programme spécifique nommé TSP (Trademark Service Provider) pour garantir la dernière étape de traçabilité. Concrètement, un organisme certificateur indépendant examine les pratiques de l'entreprise afin de garantir que les produits proviennent de forêt gérée de manière éco-responsable, et de production traçable.

Quelles sont les différentes sources de fibres de bois ?

La fibre FSC : vient de forêt certifiée qui respecte les Principes et Critères de la gestion forestière FSC. La fibre dite "contrôlée" : le bois contrôlé* n’est pas toujours issu de forêts certifiées FSC. et peut rentrer dans la fabrication d’un produit certifié FSC, mais on exclura 5 sources :

  • du bois exploité illégalement.
  • du bois provenant d’espaces forestiers où les droits civils et traditionnels sont violés.
  • du bois de forêts naturelles converties en plantations.
  • du bois de forêts où sont menacés les critères de Haute Valeur de Conservation* (HVC).
  • du bois provenant de forêts contenant des arbres modifiés génétiquement.

Pour les matières labellisées, ces matières premières sont évaluées et contrôlées par des organismes spécialisés, selon le standard : le FSC-STD-40-005. Ce programme de vérification du bois contrôlé est renouvelé chaque année. La matière récupérée d’une fabrication secondaire, ou d’une entreprise en aval de la chaîne d’approvisionnement, qui n’a pas été produite de manière intentionnelle, et ne peut être réutilisée par l'acteur qui l’a produite :

  • rebuts de scieries et d’entreprises de seconde transformation (sciures, copeaux, chutes de bois, etc.).
  • rebuts de fabrication de papier.
  • invendus et retour de stocks
  • Les produits ayant déjà été utilisés ou commercialisés :
  • emballages de manutention ou de transport (palettes, caisses emballages carton, etc.).
  • produits usagés (meubles, poteaux électriques, traverses de chemin de fer, etc.).
  • journaux, magazines, papiers, emballages.
  • stocks abîmés ou non conformes.

Pourquoi la certification de chaîne de contrôle ?


La certification FSC garantit que le bois de fabrication du produit (bois, papier, carton, voire un produit non-ligneux*) provient de forêts éco-responsables. Elles sont exploitées de manière à ce que soient maintenues la diversité biologique, ainsi que leur capacité de régénération et leur aptitude fonctionnelle écologique, économique et sociale tant au niveau local, national que mondial. La certification FSC garantit aussi que toutes ces activités ne créent pas de préjudice aux autres valeurs environnementales de ces forêts. Les labels FSC rassurent le consommateur sur les engagements environnementaux des entreprises et récompensent leurs investissements.

Les règles de labellisation et les seuils d’étiquetage

  • Label “FSC 100%” : 100% issu de forêts FSC.
  • Label “FSC Mixte” :

- Système de pourcentage : au-delà de 85%, tous les produits sont étiquetables. - Système de crédit : une proportion égale aux matières premières FSC est étiquetable. Si l’on reprend nos exemples pour le système de pourcentage, on voit que les produits “FSC Mixte 80%” du 1er exemple pourront donc porter le label.

  • Label “FSC Mixte” :

- Système de pourcentage : au-delà de 70%, tous les produits seront étiquetables. - Système de crédit : la proportion égale aux matières premières FSC est étiquetable.

Que faire pour les produits “FSC Mixte 60 %” n’atteignant pas le seuil de labellisation ?

Ils peuvent être revendus avec l’allégation “FSC Mixte 60%” entre professionnels. En effet, une entreprise de transformation aura un intérêt à acheter du bois avec cette caractéristique. Par exemple : si on intègre un produit avec cette caractéristique dans notre 1er exemple en lieu et place du bois “FSC Mixte 70%” : (4x100%)+(8x60%) / 12 = 73,3% Le produit atteint le seuil pour la labellisation “FSC Mixte”.